RECHERCHE AVANCEE GITES ET CHAMBRES D'HOTE  
Logiciel de réservation en ligne | Contact       
  Bienvenue
    Payer ma réservation
  Rechercher sur le Site
      
    Nouvelle recherche
  Réserver sur Resagora.com
    Réservation Location vacances
    Réservation Hôtel
    Réservation Camping
    Réservation Salle de réception
    Réservation Restaurant

Villa La F'nouil - Ile d'Yeu

Avec un emplacement idéal, la villa La F'nouil est à la fois proche du Port Joinville et à 30 mètres de la plage.
Centrée sur un terrain arboré de 2000 m², construite avec un style qui unit à la fois l'architecture typique de l'île d'Yeu et le
traditionnel, cette location saisonnière est un paradis de calme et de sérénité qui ne manquera pas de vous laisser d'inoubliables
souvenirs. Des vacances de rêve, de mille et une nuit dans cette magnifique maison.
C'est ainsi qui nous vous souhaitons la bienvenue à l'île d'Yeu !!!

 

Caractéristiques
6   lit(s) 1 place  
3   lit(s) 2 places  
2   salle(s) de bain  
2   wc  
2   douche(s)  
1   baignoire(s)  
1   terrasse(s)  
1   télé(s)  
1   frigo(s)  
6   chambre(s)  
1   salon(s)  
1   cuisine(s)  
180   superficie  
    Accès handicapés  
    Animaux acceptés  
Contacter la villa et demander des informations par mail
Localisation de la villa
Adresse: 65, rue Pierre Henry
  85350 L'le-d'Yeu
Localiser sur une carte
Réserver

Ceci est le plus gros test jamais effectué

*Début:  
*Durée:  Jour
Nombre d'adultes: Enfants:
Commentaire:
(250 car max)
*Nom, prénom :
Adresse :
 
Code postal :Ville :
Pays :
*Téléphone :Portable:
Adresse mail:
*Saisissez le code anti-spam :    
  Annuler*donnée obligatoire
Ce formulaire constitue une demande de réservation qui sera transmise à l'établissement puis validée sous réserve de ses disponibilités
En application de l’article 32 de la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous êtes informé que vous disposez d'un droit d'accès, d'interrogation et de rectification qui vous permet, le cas échéant, de faire rectifier, compléter, mettre à jour, verrouiller ou effacer les données personnelles vous concernant..

Localisation de la villa : L'le-d'Yeu - 85350 - Vendée - 85 - Pays de la Loire


Yeu est une île formée à lâge carbonifère (-360 millions dannées) qui a continué à se dessiner au fil du temps. Tantôt insularisée, tantôt rattachée au continent, elle était tributaire de la variation du niveau des océans. Le fameux Pont dYeu, un haut fond rocheux, dénote de ces processus dinsularistaion.
SON HISTOIRE
Lîle a connu ses premiers habitants dès le Néolithique ; preuve en est par la présence de dolmens érigés. C'est en -200 que les Romains auraient pris l'île d'assaut et construit des éléments de fortifications. A la pointe du Châtelet se trouvent les traces d'une longue butte de terre, vestiges d'un ancien rempart.

L'histoire de l'île est davantage marquée à partir du Moyen Age. En effet, au VI° siècle, Saint Martin de Vertou vint évangéliser l'île et édifier la première église de Saint-Sauveur. Edifice qui fut détruit au IX° siècle lors de l'invasion de l'île par les Normands (pillages et incendies). Des moines de Marmoutier (près de Tours) et de Saint-Cyprien (Poitiers) édifirent un nouveau monastère dit de Saint-tienne sur les hauts de Ker-Châlon et contribuèrent à la construction de l'église paroissiale de St-Sauveur.

L'le d'Yeu, seigneurie puis marquisat au XVII°, appartint successivement à de grandes familles qui déployèrent, selon les époques, un système de défense destiné à protéger la population des nombreuses incursions étrangères (espagnoles, hollandaises, anglaises). C'est au XI° siècle qu'un château fut construit, mais en bois. Il faut attendre le XIV° siècle (1356) pour voir l'apparition du château fort monté sur un éperon rocheux et détaché de la falaise par un large fossé qui subsiste encore de nos jours. Il aurait inspiré à Hergé le château de Ben More, dans L'le Noire (Bande dessinée Tintin).
De multiples invasions (en majorité anglaises) eurent lieu entre le XV° et le XVII° siècle. On retient de cette période l'efficacité des fortifications du Vieux Château qui firent battre en retraite les Espagnols en 1550. Louis XIV mit finalement en ruine le château pour éviter que l'ennemi s'en empare. Depuis 1890, il est classé Monument historique.

Cette île bénéficiait dès le XIV° siècle des franchises insulaires, propices au développement de la contrebande. Le commerce clandestin devint si florissant qu'ils durent se lancer dans l'importation massive. Des sociétés de faux tabatiers se structurent, impliquant toutes les couches de la société islaise afin de réguler le trafic. Les bateaux, par flottilles, s'en allaient vers le Nord pour ramener du bon tabac stocké alors dans des entrepôts. Louis XVI achète l'île en 1785, afin d'affermir son pouvoir et maîtriser la contrebande du sel et du tabac.

Lors de la guerre de Vendée (1793 - 1796) pendant la Révolution française, les insurgés conduits par Charette (chef de ce mouvement) attendirent en vain le secours des Britanniques, qui avaient installé leur base à l'le d'Yeu. la fin de l'an 1795, le comte d'Artois (futur Charles X), représentant les royalistes alliés aux Anglais, voulut débarquer en France pour aider Charette, mais les six mille soldats anglais restèrent cantonnés sur l'île d'Yeu où ils avaient débarqués, puis firent demi-tour. Les républicains écrasèrent la chouannerie.

Dès la fin du XVIII° siècle, les islais développent la pêche industrielle de thons blancs, et feront de Port Joinville le premier port thonier de la côte atlantique. A l'heure actuelle, l'île est encore rythmée par la pêche et par le tourisme. Depuis l'interdiction totale des filets maillants dérivants, on constate que les pêcheurs tentent de se reconvertir en utilisant de nouvelles techniques ciblant toujours les espèces dites nobles.
La Citadelle ou fort de Pierre-Levée, fut bâtie sous le second empire, à la place de deux moulins du XIX° siècle, eux-mêmes construits sur un site mégalithique où se trouvait un menhir de plus de sept mètres de haut. Cette citadelle dominant Port-Joinville, prévue pour servir de défense littorale, accueillit à plusieurs reprises des prisonniers d'tat dont le plus célèbre fut le maréchal Philippe Pétain, chef du gouvernement de Vichy lors de la Seconde Guerre mondiale, décédé à l'le d'Yeu et enterré là bas.